Tag: véhicules électriques

mar
01

ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD, où en est-on un après ?

by , under BORNES DE RECHARGE, ENERGIES, ENTREPRISES, ETUDES, INITIATIVES, MOBILITE, ON THE MOVE, RESEAUX SOCIAUX, VILLES, VOITURE ELECTRIQUE

 

Il y 13 mois, l’IMEDD lançait le projet "ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD", un projet de fédération international à la mobilité douce et aux énergies renouvelables, avec une première campagne promue à EVER MONACO 2012.
ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD répond à un besoin exprimé par les entreprises de ces secteurs d’activités en termes de lien social international, fondé sur une démarche de fédération, d’informations, et de projets, pour encourager des réponses à l’enjeu suivant….

En un an d’existence, le site Internet bilingue français et anglais ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD a atteint 94 pays, se positionnant comme un outil de fédération et de sensibilisation à la mobilité douce et aux énergies renouvelables.

Ce suivi à l’international est notamment lié au travail de l’IMEDD en matière d’animations de diverses communautés sur les réseaux sociaux et à la stratégie de marketing digital mise en place.

En matière de visitorat, ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD est suivi par différents types de profils.

Dans le secteur des énergies renouvelables, ce sont principalement des entreprises du secteur du photovoltaïque, de l’éolien et de la géothermie. Ce dernier point figure parmi les thématiques que nous traiterons en 2013. Ce sont aussi des dirigeants, directeurs du développement durable, des directeurs corporate communication, des directeurs achats, qui suivent régulièrement notre actualité, pour s’informer sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Des scientifiques et des organisations publiques de différents pays suivent aussi nos publications, que cela soit par une lecture directe sur le site, ou en consultant nos publications sur les réseaux sociaux.

Dans le secteur de la mobilité douce, ce sont principalement des constructeurs (différents postes : dirigeants, directeurs communication cnstitutionnelle, responsables des projets de mobilité, ingénieurs, directeurs achats, gestionnaires de flottes, etc…), des équipementiers, des fournisseurs d’infrastructures de recharge, des sociétés de covoiturage, d’auto-partage, de fournitures de bus, … Des scientifiques et organisations publiques et de très grandes métropoles, suivent aussi nos articles sur la mobilité.

D’autres secteurs suivent ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD, parmi lesquels on retrouve des activités en relation avec la mobilité ou la maîtrise énergétique : télécommunications, domotique, informatique et Green IT, banque, assurance, presse et media spécialisés, conseils en RH, etc…

Outre ces profils avertis aux enjeux des énergies et de la mobilité, les réseaux sociaux permettent à l’IMEDD d’atteindre un large public, dans 94 pays, qui régulièrement voit nos publications sur leur mur.

Cette année d’expérience avec nos diverses communautés intéressées par la mobilité et les énergies, nous a prouvé l’intérêt et la valeur porté au projet ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD, qui en un an, s’est construit une place dans un paysage international.
Notre visitorat est passionné par les informations sur les "chantiers d’envergure" dans le domaine de l’énergie. Concernant la mobilité, notre visitorat est composé de deux profils avec des intérêts arrivant au même niveau : un intérêt pour les solutions innovantes en termes de mobilité pour les grandes villes, et un intérêt pour le véhicule électrique.
Nous allons donc continuer dans le sens des sujets qui intéressent nos communautés, et aussi, aborder d’autres sujets moins connus.

Notre second volet de l’année 2013 est de consolider la notoriété du projet ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD, de développer de nouveaux réseaux, en s’appuyant sur des pays moteurs dans le domaine des innovations dans le domaine de l’énergie et de la mobilité, et nous prévoyons d’autres surprises, à découvrir tout au long de l’année.

En 2013, la présence de "Ladies in Mobility", la déclinaison féminine du projet ON THE MOVE FROM MONACO TO THE WORLD sur la mobilité, sera aussi marquée, en vue d’encourager les femmes à se pencher sur leurs relations aux trajets et aux déplacements, au travers notamment d’un panel d’études dédié aux femmes sur le sujet de la mobilité durable et de la Conférence des "Ladies in Mobility". Là encore, il y aura des surprises à découvrir dans l’année…

Commentaires fermésread more
nov
05

Les villes et l’électromobilité, le 4 décembre 2012 à La Rochelle

by , under MOBILITE, VILLES, VOITURE ELECTRIQUE

 

Les villes se tournent de plus en plus vers la mobilité électrique, et elles en parleront à l’occasion du 1er Congrès des Collectivités Electromobiles, qui aura ieu le 4 décembre 2012 à La Rochelle, une ville pionnière en matière de mobilité durable, initiée il y a de nombreuses années, par feu son maire, Michel Crépeau.

Ce congrès est placé sous les Hauts Patronages et en la présence de Madame Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, et de Monsieur Arnaud Montebourg, Ministère du Redressement Productif.
Cet événement associe le premier Congrès National des Collectivités Electromobiles et les deuxièmes ateliers de l’électromobilité de La Rochelle. Il s’adresse aux personnes concernées par les enjeux de la mobilité électrique dans les villes : organisations publiques, entreprises, associations,…

Au cours de cette journée, se succèderont de nombreuses interventions visant à échanger en matière de bonnes pratiques sur l’électromobilité des villes, les avantages, les difficultés de mises en oeuvre, les nécessités d’accompagnement, etc…

Un programme riche pour la journée :
– Etat des lieux et prospective pour l’électromobilité
– Altermodalité et intermodalité
– Réglementation et sécurité
– Point sur l’offre et la demande
– Enjeux de la charge
– Sources de financement

Pour plus d"informations : http://www.electromobilite-larochelle.fr/

 

Commentaires fermésread more
oct
27

Une société bourguignonne, Sobem-Scame développe des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques

by , under BORNES DE RECHARGE, ENTREPRISES, MOBILITE, VOITURE ELECTRIQUE

Jean-Luc Coupez, Directeur de l’Innovation et de la Communication de Sobem-Scame, interviewé par Stéphanie Perenon de France Bleu Bourgogne, présente l’engagement des 70 salariés de la seule société bourguignonne à proposer des solutions d’infrastructres de recharge. Il aborde notamment le maillage des territoires dans les années à venir et les conditions d’utilisation des bornes de recharge (via un badge ou un Smart Phone).

Sobem-Scame est par ailleurs engagé dans le réseau EV Plug Alliance, du fait de son implication depuis 10 ans dans le développement de connecteurs pour les Véhicules Electriques, participant ainsi aux comités internationaux travaillant sur la définition de normes pour les systèmes de connexion et de recharge.

Au-delà de son expertise en matière de bornes de recharge, Sobem-Scame est engagé dans la promotion et la sensibilisation de la mobilité durable. La société est présente à EVER MONACO, le Salon International des Véhicules Ecologiques et des Energies Renouvelables depuis 2011 où elle présente ses solutions, elle est partenaire du projet international de fédération, d’études et de sensibilisation de l’IMEDD, "ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD!", et a ainsi participé à sa campagne de sensibilisation lancée en mars 2012, dont le message était "S’engager et construire l’avenir de la mobilité est notre priorité".

Ecoutez l’interview de Sobem-Scame réalisée par France Bleu Bourgogne… (vous devez télécharger le logiciel Real Player, ici)

 

Le site de Sobem-Scame : http://www.sobem-france.com/fr/
La page de Sobem-Scame sur "ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD!" : http://www.imedd-group.com/onthemove-sobem-scame-2012.php
Le site de France Bleue Bourgogne : http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?tag=bourgogne

 

juil
25

La France porte la stratégie ambitieuse de la « VOITURE PROPRE ET POPULAIRE »

by , under MOBILITE, ON THE MOVE

Le sujet des véhicules écologiques comme vecteur d’un changement, pour les hommes, leur environnement et leur économie est au coeur des débats depuis de nombreuses années en France, et plus généralement, dans le monde.

Aujourd’hui, 25 juillet 2012, le Gouvernement Français, par la voix et grâce à la voie ouverte par son Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, a annoncé un plan de soutien à la croissance des véhicules écologiques, ancré sous deux thématiques : la mobilité propre et l’accessibilité des véhicules à l’ensemble de la population.
Voici en une grande ligne, le contenu de la nouvelle stratégie industrielle française, réinventant le paysage de l’automobile française.

Découvrez en vidéo la stratégie de la France sur l’automobile

Image BFM TV
Conférence de Presse du 25/07/2012 d’Arnaud Montebourg au Palais de l’Elysée à Paris.

"Nous aimons notre automobile [...], une automobile, qui sera différente [...], elle sera propre, et elle sera populaire. [...] l’argent public doit être utilement dépensé et faire l’objet de contre-parties, de la part de nos partenaires. [...] rendant le prix du véhicule électrique, comparable à celui de l’équivalent en véhicule thermique, mettant ainsi à la portée de tous les français, dans un horizon quasi-immediat, le véhicule électrique".
Discours d’Arnaud Montebourg, 25 juillet 2012

Ce plan de soutien du Gouvernement Français, porte l’idée de la voiture propre et populaire, assumant un changement progressif pour les français, de leur mode de vie face à leur relation à l’automobile.
Mais pas seulement…

Le projet porté par la France consiste à consolider la position internationale du pays, en matière d’automobile (en mettant ainsi en lumière l’innovation, notamment matérialisée par les véhicules écologiques), et à travailler dans une logique de sauvegarde des emplois. Le secteur connaît en effet une diminution de ses emplois de 30% en 10 ans (source : Etat Français).
Pour avancer dans cette direction, le Gouvernement Français mise sur une stratégie de concertation (Etat, collectivités territoriales, partenaires sociaux, constructeurs, équipementiers, sous-traitants, distributeurs et fournisseurs de services, universités, centres de recherche,…).

"Il ne s’agit plus d’une expérimentation du véhicule électrique en France, mais du lancement du véhicule électrique".

Découvrez en vidéo les mesures du Gouvernement Français pour l’Automobile


Image TF1NEWS-LCIWAT
Conférence de Presse du 25/07/2012 d’Arnaud Montebourg au Palais de l’Elysée à Paris.

PRIME ECOLOGIQUE A L’ACHAT : UN BONUS UNIVERSEL A L’ACHAT ET UN MALUS POUR LES VEHICULES POLLUANTS

Une première mesure concrète au soutien des véhicules écologiques ou des véhicules faiblement émetteurs de CO2, consiste en l’attribution d’une nouvelle prime de 2000 euros amenant le plafond total de la prime à 7000 euros, au lieu de 5000 euros, pour le véhicule électrique.
Les particuliers, les entreprises et les collectivités locales pourront bénéficier de cette prime, dans le but de s’équiper en véhicules plus respectueux de l’environnement.

Voici le détail des aides de l’Etat Français à effet immédiat :
- Véhicule thermique à faibles émissions (60-90 grammes de CO2/km) :
550 euros de prime à l’achat.
- Véhicule thermique à faibles émissions (90g-105 grammes de CO2/km) : 200 euros de prime à l’achat.
- Véhicule Hybride : 4000 euros de prime à l’achat dans la limite de 10% du prix total du véhicule.
- Véhicule Electrique : 7000 euros de prime à l’achat.

Les objectifs de cette mesure sont de diriger les consommateurs vers les véhicules plus propres, en démocratisant son accès, par le levier "prix", tout en réduisant la dépendance énergétique.

Le malus sur les véhicules polluants en France :
A partir de 180 grammes de CO2/km, les véhicules thermiques seront soumis à un malus, qui sera fixé par le Gouvernement Français, à l’occasion de la prochaine Loi de Finances de 2013. Le malus mis en place d’ici quelques mois, aura notamment pour objet de compenser le coût des aides financières de l’Etat à l’achat d’un véhicule écologique.

L’ETAT FRANCAIS SE VEUT EXEMPLAIRE DANS SA COMMANDE PUBLIQUE :

Pour montrer son exemplarité et son soutien à la filière, le Gouvernement Français assure que 25% des véhicules de l’Etat seront électriques ou hybrides. Cela devrait concerner, selon le Ministre du Redressement Productif de la France, 11 000 véhicules par an, soit environ 40 000 à 50 000 véhicules, sur le quinquennat du Président de la République, François Hollande.

PREMIER MAILLAGE DU TERRITOIRE FRANCAIS POUR LA RECHARGE DES VEHICULES ECOLOGIQUES :

Pour poursuivre dans cette ligne et assurer l’accès à l’énergie électrique, plusieurs villes feront l’objet d’implantations de bornes de recharge des véhicules électriques et hybrides dans les 6 à 8 prochains mois.
En effet, le maillage du territoire en structures de recharge est un élément primordial au déploiement des véhicules écologiques.

Villes volontaires concernées par le lancement du véhicule écologique.
Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Orléans, Strasbourg, Le Havre, Communauté d’agglomération d’Aix en Provence, Communauté d’agglomération de Rouen, Communauté d’agglomération du Grand Nancy.

Ces villes bénéficieront de nouvelles mesures de financement. Elles seront dotées de fonds issus du Grand Emprunt, et les fonds alloués par la Banque Européenne d’Investissement (pacte de croissance) seront doublés, en vue d’associer à la démarche, l’ensemble de la filière automobile.
Les villes se verront aussi allouées un Ingénieur des Mines, un expert unique, qui les accompagnera à la mise en place d’une nouvelle réglementation, nécessaire à la réussite à cette stratégie industrielle, d’intérêt public.

DEVELOPPER DES ACTIVITES LIEES AU SECTEUR AUTOMOBILE POUR CREER DES EMPLOIS :

En parallèle d’un soutien à la filière en matière d’équipements en véhicules écologiques, le Gouvernement Français mise aussi sur les activités, situées en aval de la filière automobile, c’est à dire, une fois le véhicule vendu (réparation, etc…), et une fois le véhicule arrivé en fin de vie. Il s’agit ici, avec la décision prise par la France, de soutenir l’industrie du traitement et du recyclage automobile, en vue d’ouvrir de nouvelles perspectives d’emploi sur le moyen et long terme.
Compte tenu du nombre de véhicules en fin de vie en France chaque année, le traitement de ces déchets est une opportunité d’emploi importante pour le futur, prévisible, quantifiable et permettant à la France d’acquérir un savoir-faire de masse en la matière, valorisable face à ses partenaires internationaux, en termes de gestion de filière industrielle.

INNOVER POUR RENFORCER LA COMPETITIVITE :

Pour consolider son plan de soutien à la filière automobile, la France va réaffecter 350 millions d’euros dans ses pôles de compétitivité de recherche. Il s’agit notamment, d’imaginer les forces industrielles de la France de demain, en créant et en développant des innovations industrielles, allant dans le sens de la réduction des gaz à effets de serre, et capables de créer de la croissance économique pour les marchés, et de l’emploi.

SOUTIEN AUX SOUS-TRAITANTS, DISTRIBUTEURS ET METIERS DEPENDANT DE L’AUTOMOBILE :

Enfin, la filière automobile est longue. Autour des acteurs majeurs, qui sont les constructeurs, il existe un grand nombre d’activités en situation de liens de dépendance économique : il s’agit des sous-traitants, des réseaux de distribution, et plus largement, de tous les métiers du conseil, qui permettent aux constructeurs automobile, de figurer parmi les fleurons de l’activité française dans le monde.
Dans cette logique de soutien, le plan de la France prévoit une aide en matière de trésorerie, des facilités en matière de financement pour des investissements, le grossissement du Fonds de Modernisation des Equipementiers Automobiles, destiné à soutenir l’internationalisation et l’innovation d’entreprises innovantes pour le secteur automobile.

OUVRIR LE DIALOGUE SOCIAL SUR L’AUTOMOBILE

Le dernier levier de la France pour soutenir une de ses industries phare, consiste à pratiquer le dialogue social, en vue d’atteindre un redressement productif :

  • pour vanter auprès des jeunes, le potentiel de la filière en matière d’emploi et de potentiel d’évolution,
  • pour anticiper les mutations conjoncturelles et structurelles, et y apporter des solutions,
  • pour ancrer dans les régions le déploiement territorial de la stratégie française sur l’Automobile Propre,
  • avec l’Union Européenne, pour protéger l’industrie automobile à l’international, c’est à dire en engageant un dialogue sur les pratiques commerciales et les normes (des barrières à l’entrée pour les entreprises non situées au sein de l’Union Européenne).

Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social a annoncé le lancement en septembre d’une négociation par métiers dans le secteur de l’automobile en vue de répondre à l’objectif de la stratégie industrielle française, à savoir produire en France, la voiture écologique et populaire.
Cette négociation aura notamment pour objectif de réaliser les adaptations nécessaires au dispositif.
Il s’agit bien, pour Michel Sapin, de poursuivre dans la ligne de la Grande Conférence Sociale des 9 et 10 juillet 2012, pour réunir les conditions nécessaires au redressement productif.

Enfin, l’Etat précise qu’un suivi des engagements de la filière sera effectué, afin d’optimiser le dispositif de la filière automobile.

Pour Arnaud Montebourg, il s’agit de créer une mobilisation nationale autour de l’automobile française, qui se matérialisera prochainement, par une campagne de communication, réalisée grâce à l’aide de cinéastes internationaux reconnus (Cédric Klapisch, Luc Besson, et d’autres)…

UN PLAN POUR L’AUTOMOBILE INSCRIT DANS L’ACTION GOUVERNEMENTALE

Découvrez en vidéo l’interview de Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre

Image BFM TV
Conférence de Presse du 25/07/2012 Jean-Marc Ayrault, au Palais de l’Elysée à Paris.

La préservation de l’environnement et la création d’emploi sont placés au coeur du débat avec les véhicules écologiques, désormais tirés par une stratégie industrielle et économique ambitieuse, matérialisant concrètement l’effet de la transition en termes de mobilité douce et d’énergies.
En effet, tout comme le concept public d’aire marine protégée tend à démontrer que ce modèle de développement génère croissance économique et création d’emploi, affecter de justes ressources pour soutenir la mobilité douce, peut avoir les mêmes effets pour ses acteurs (croissance économique, préservation et création d’emploi et protection de l’environnement), voire même atteindre l’effet cliquet (une consommation atteinte est difficilement réduite du fait des habitudes et des engagements qui ont été pris).

Informations officielles sur la stratégie industrielle française, le plan de soutien au secteur automobile et la feuille de route sociale destinée à mener le redressement productif :

La politique industrielle de la France : http://www.economie.gouv.fr/vous-orienter/par-besoin/mieux-connaitre-politique-industrielle-france
Conférence de presse d’Arnaud Montebourg sur BFM TV : http://www.bfmtv.com/montebourg-le-bonus-ecologiquecoutera-490-actu31105.html
Interview de Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre : http://www.bfmtv.com/jean-marc-ayrault-le-plan-pour-la-filiere-actu31101.html
Compte rendu du conseil des ministres- plan de soutien à la filière automobile :
http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/12868.pdf
Site du Ministère du Redressement Productif : http://www.redressement-productif.gouv.fr/
Site des pôles de compétitivité de la France : http://competitivite.gouv.fr/
Le plan de soutien à l’automobile de la France se veut être gagnant-gagnant :
http://lci.tf1.fr/economie/social/plan-auto-perennisation-des-sites-demandes-en-echange-de-l-aide-7425570.html
La Grande Conférence Sociale des 9 et 10 juillet 2012 :
http://travail-emploi.gouv.fr/actualite-presse,42/breves,2137/espaces,770/travail,771/dossiers,156/la-grande-conference-sociale,2154/
Conditions à réunir pour le redressement productif :
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/TR_5_Contenu_rapport_redressement_productif.pdf
Feuille de route sociale : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/feuille_de_route_sociale.pdf

Commentaires fermésread more
mar
20

L’IMEDD : les études et la sensibilisation pour cibler et toucher les consommateurs finaux de la mobilité et de l’énergie

by , under ENERGIES, ETUDES, MOBILITE, ON THE MOVE

L’IMEDD, spécialiste des études de marchés, d’opinions et de sensibilisation a lancé en février 2012, le projet "ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD!", un projet international visant à sensibiliser les populations à la mobilité douce et aux énergies renouvelables, deux questions majeures, dans le cadre d’un développement durable pour une organisation publique ou privée.

Comment un acteur des Etudes et du Développement Durable, peut-il aider la mobilité douce et les énergies renouvelables ?

Sur ces marchés novateurs, il convient pour les constructeurs et fournisseurs de technologies de concevoir et de monitorer à intervalle régulier, un marketing mix (produit, prix, promotion, distribution), en adéquation avec les attentes des clients finaux (attentes, usages, comportements), que cela soit des particuliers, des entreprises, ou des institutions, ce qui implique, de fait des stratégies de ciblages. L’IMEDD teste aussi les campagnes de communication avant et après lancement.
Les études tendent à souligner que de nouveaux comportements de consommation émergent depuis quelques années, liés à une volonté des consommateurs d’avoir un comportement plus responsable.

Pour en savoir plus sur l’IMEDD et son accompagnement en études et communication, cliquer ici

 

Commentaires fermésread more
mar
19

Sobem-Scame, un acteur incontournable pour les prises et bornes de recharge pour les véhicules électriques

by , under BORNES DE RECHARGE, MOBILITE, ON THE MOVE, VOITURE ELECTRIQUE

Sobem-Scame, société franco-italienne, est spécialiste dans le domaine de l’électrique : prises de courant, solutions de raccordement, prises et bornes de recharge pour les véhicules électriques.

logo Sobem

Une alliance franco-italienne au service de la mobilité électrique.

La Société SOBEM créée en 1955 est spécialisée dans le travail de la tôlerie fine, la peinture, l’intégration de composants électriques pour la réalisation d’ensembles montés-câblés pour les domaines du BTP, des campings, des ports, des collectivités,…
Avec sa Filiale SOBEM-SCAME, filiale elle-même de SCAME Italie, l’entreprise propose des prises de courant, des solutions de raccordement, et aussi des prises et bornes de recharge pour les véhicules électriques.

 

Commentaires fermésread more
fév
15

Les sports mécaniques de compétition, au service du développement d’innovations tecnologiques applicables pour les véhicules de séries

by , under MOBILITE

Le Trophée Andros, les 24 Heures du Mans, le Paris-Dakar, autant d’épreuves mythiques qui résonnent pour un ou une passionné(e) de sport automobile. Dans les paddocks, un changement s’opère lentement, silencieusement…
Les véhicules écologiques s’invitent dans les sports mécaniques, et participent aux courses, en se mesurant aux performances des véhicules thermiques.


Sources : http://www.automobile-propre.com et http://www.neo-planete.com

En effet, en quelques années, les véhicules écologiques ont réussi à trouver leur place au sein des sports mécaniques, pas simplement pour parader, mais bel et bien pour disputer la compétition et tenter d’atteindre, la plus haute marche du podium.
Le succès de ces véhicules est tel, que certaines compétitions ont désormais leur propre déclinaison en électrique : c’est par exemple le cas du Trophée Andros Electrique, qui en est à sa troisième édition. 
A écouter les spectateurs, le spectacle est présent, seuls les décibels ont presque disparu par rapport au fameux championnat, qui se coure sur la glace.

Les deux-roues sont eux-aussi en train de franchir le cap. En 2009, la première compétition, exclusivement destinée aux motos électriques, a vu le jour sur l’ile de Man : la TTXGP.

La Formule 1 n’est pas en reste, le système KERS (Kinetic Energy Recovery System) a été adopté, et permet de récupérer l’énergie perdue sur un freinage, afin de la restituer au moteur. Cette solution permet aux véhicules de disposer d’environ 80 chevaux supplémentaires pendant quelques secondes (la réduction des émissions de CO² n’est pas, pour autant significative).

Le Championnat du Monde des Rallyes, le WRC, devrait quant à lui, accueillir les premières voitures hybrides en 2015.

Quelques courses engagées dans le domaine de la mobilité douce :
- Le Trophée Andros Electrique : 3ème édition en 2012.
- Les 24 heures du Mans : plusieurs prototypes hybrides (Audi et Toyota) sont engagés sur la ligne de départ pour 2012.
- Le Paris-Dakar : Oscar EO, un véhicule hybride a franchi la ligne d’arrivée de l’épreuve en 2012 (avant dernier, mais à l’arrivée contrairement à la moitié des véhicules engagés !).
- Les 6 heures de Spa : plusieurs prototypes hybrides sont engagés sur la ligne de départ pour 2012.

Ferrari, l’une des plus mythiques écuries de Formule 1 croit aux véhicules écologiques.
Son Vice-Président, Piero Ferrari déclarait récemment : "La compétition automobile est très attentive à l’hybride et à l’électrique, et c’est simplement la voie à suivre : les solutions qui seront imaginées, expérimentées et utilisées en piste dans les compétitions automobiles, auront un impact plus rapide sur les véhicules de série, par rapport à ce qu’il se passait encore récemment".

Les Etats-Unis se mettent aussi aux courses de véhicules électriques !

La Californie accueillera en 2012 une course exclusivement réservée aux véhicules électriques. Aux Etats-Unis, l’intérêt du public manifesté pour l’EVCUP est fantastique, selon Sylvain Filippi, Directeur Général. L’organisation prévoit une tournée aux Etats-Unis, pour ensuite venir en Europe.
De plus, l’EVCUP est véritablement engagée dans une démarche de responsabilité sociétale, ce qui est remarquable, notamment en termes de compensation des émissions de CO2 générées par les événements liée à la venue des sepctacteurs.
L’engagement environnemental de l’EVCUP va bien au-delà d’une simple course de véhicules électriques. L’organisation est engagée en matière d’énergies, à savoir qu’elle utilise de l’énergie produite à partir de sources renouvelables, elle s’est engagée à proposer des goodies à partir de matériaux recyclés, et elle propose un traitement des déchets en vue d’un recyclage.
L’EVCUP est aussi impliquée dans des démarches de partenariats, avec des universités et des instituts pour agir en faveur du développement de nouvelles technologies. Elle contribue à la sensibilisation sur la mobilité douce dans le sport automobile, et est créatrice de liens, pour les acteurs de la mobilité.


Source : http://www.evcup.com

Plus d’informations : http://www.evcup.com/

Focus sur Monaco


Sources : Automobile Club de Monaco

La Principauté de Monaco n’est pas en reste en matière de sports automobiles.
A l’occasion d’EVER MONACO, Salon International des Véhicules Ecologiques et des Energies renouvelables, se tient chaque année, le Rallye de Monte-Carlo des Véhicules à Énergies Alternatives, organisé par l’Automobile Club de Monaco, donnant l’occasion aux marques exposantes de mettre en valeur les innovations technologiques, les performances et la sobriété de leurs productions.

Types de véhicules autorisés à participer :
Catégorie III : Véhicules de production de série à propulsion électrique
Catégorie IIIA : Véhicules de Production de série à propulsion électrique pour usage quotidien
Catégorie VII : Véhicules hybrides-électriques
Catégorie VIII : Autres véhicules à énergies alternatives


Sources : Automobile Club de Monaco

Présentation de l’épreuve 2012, du 23 au 25 mars 2012
Trois villes de départ : Lugano (Suisse) – Annecy-le-Vieux et Clermont-Ferrand (France).
Une ville de concentration, Digne-les-Bains, où tous les concurrents se rejoindront afin d’effectuer deux épreuves de régularité, avant de rallier Monaco.
Une étape commune : Monaco / Monaco comprenant 4 épreuves de régularité.
Le challenge « Urban Electric » est reconduit le 24 mars, ainsi que l’épreuve de maniabilité, sur le port de Monaco, le 25 mars au matin.

Plus d’informations : http://www.acm.mc/page-tab-elec.php?id_menu=6&id_sousmenu=31

La voie semble ouverte, à quand le premier Grand Prix de Formule 1 électrique ?

Economie : 8/10
L’usage de véhicules écologiques pour la compétition automobile est une double opportunité : améliorer l’image liée à ces sports et inversement, promouvoir les véhicules écologiques dans le sport automobile, qui demande une très grande exigence, est une opportunité de montrer que ces types de véhicules, sont par nature, adaptés à des situations du quotidien.
Avec les véhicules écologiques dans les sports mécaniques, les amateurs continuent à ressentir le suspens actuel, et ces véhicules, moins bruyants, moins polluants attirent de nouveaux spectateurs.

Social : 8/10
Comme le souligne le Vice-Président de Ferrari, de nombreuses innovations technologiques que l’on retrouve sur les véhicules de série sont issus de la compétition. On peut donc tout naturellement supposer, que les recherches menées actuellement par les écuries, feront progresser les constructeurs automobiles.
Les sports mécaniques sont internationalement suivis et appréciés, donc introduire des événements ciblés véhicules écologiques, peut être une opportunité d’atteindre de nouveaux spectateurs.

Environnement : 7/10
Les véhicules écologiques dans les sports mécaniques permettent de réduire significativement les nuisances : consommation de carburant, bruit, émissions de CO²… Hormis, ces points qui ne sont pas négligeables, ces nouveaux développements n’auront pas d’impact sur l’affluence des déplacements des spectateurs venant assister à une course. L’opportunité pour la compétition mécanique est très certainement de travailler sur les véhicules, mais aussi, de proposer aux visiteurs des événements, des moyens de transports collectifs, moins polluants ou partagés et de les sensibiliser à la responsabilité sociétale et au developpement durable.

Commentaires fermésread more
© Copyright ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD! 2012. All rights reserved. | Powered by IMEDD | Designed by IMEDD