sept
14

Le Président, François Hollande, présente aux français et à la planète, un PROJET DE SOCIETE : énergies et biodiversité

by , under ENERGIES, MOBILITE, ON THE MOVE

 

La position du Chef de l’Etat Français sur l’environnement et le développement durable était attendue, et elle a été claire, déterminée. L’environnement sera au service du redressement productif de la France, pendant son quinquénnat, et au-delà, avec une politique et des actions centrées sur l’énergie et la biodiversité, qui l’engagera face au monde, durablement vers un nouveau mode de développement.
Nucléaire, gaz de schiste, agriculture durable, énergies, mobilité,…
Ce sont autant de sujets qui ont été portés dans le débat démocratique français et européen, depuis le lancement de la campagne du candidat François Hollande à la présidence de la France, et qui peu à peu, avec sa prise de fonction présidentielle, prennent corps et débouchent sur des politiques et des mesures.

La première pierre de l’édifice a été posée le 18 juillet 2012, lors du Conseil des Ministres.
"Le Président de la République a annoncé sa volonté d’ouvrir un dialogue environnemental porté au même niveau que le dialogue social. Un nouveau partenariat écologique doit permettre à la France, d’engager de façon exemplaire la transition écologique et énergétique pour répondre aux urgences environnementales et préparer le monde de demain.
La conférence environnementale se tiendra chaque année. Elle concrétisera la volonté du gouvernement d’agir dans la concertation, mais aussi dans la durée face aux enjeux du réchauffement climatique, de la perte de la biodiversité et de la crise énergétique".

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Conference_de_l_environnement-1.pdf

Cette conférence, animée les 14 et 15 septembre 2012, est un forum réunissant 14 ministres et 300 participants : des experts, des scientifiques, des entreprises et des associations, et il s’agit de fixer ensemble un cap en faveur de la transition énergétique (maîtrise et développement des énergies renouvelables) et de la biodiversité (terrestre, marine, agriculture, sols, air et eau,…).
Ce cap ne pourra pas être fixé sans un financement de cette transition écologique.

 

 

PREMIERE ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – REFUS DU GAZ DE SCHISTE

La France refuse 7 dossiers présentés, relatifs à l’exploitation du gaz de schiste. Ce mode d’extraction énergétique par fracturation hydraulique dispose de peu de recul en matière de conséquences connues pour l’environnement et les eaux, impliquant pendant le quinquénnat du Président, une position ferme. La France n’exploitera pas de gaz de schiste.
Cette annonce est une réponse concrète aux associations environnementales, qui depuis de nombreux mois, clamaient les risques du gaz de schiste (cf : malheureuses expériences aux Etas-Unis).

SECONDE ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – DEMANTELEMENT DE FESSENHEIM

Conformément à son engagement de campagne présidentielle, François Hollande maintient la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim à l’horizon fin 2016 (le temps de son démantèlement). La France perçoit dans cette fermeture de centrale, l’opportunité de construire pour le pays, des compétences en matière de démantèlement, valorisables à l’international, et potentiellement sources de développement de nouveaux marchés, puisque compte tenu de l’échelle de temps du nucléaire, d’autres centrales du monde seront à fermer et dépolluer dans l’avenir.
La France voit donc en cette fermeture une opportunité d’acquisition de nouveaux savoir-faire technologiques pouvant devenir des fleurons de la nation.
Cette annonce est un premier pas vers la dénucléarisation, elle souligne l’importance du principe de précaution en matière nucléaire, la possibilité de nouveaux horizons et la volonté de l’Etat à assurer une transition des emplois.

TROISIEME ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – ENERGIES RENOUVELABLES ET EFFICACITE ENERGETIQUE

La France souhaite fixer avec ses partenaires français et européens une véritable politique des énergies renouvelables fondée autour de quatre axes :

  • l’efficacité énergétique dans les bâtiments (quatre millions de logements à équiper),
  • la simplification des règles administratives,
  • la stabilité des aides, des dispositions fiscales et du prix de rachat de l’électricité issue d’énergies renouvelables,
  • le soutien public à l’innovation, d’une part par le biais de la Banque Publique d’Investissement, d’autre part, par le Grand Emprunt.

Des initiatives sont en cours, la France relance de nouveaux appels d’offres d’ici fin 2012.
Cette annonce est encourageante pour la filière du renouvelable, ayant subi une perte de plus de 11 000 emplois entre 2010 et 2011, liée à des mécanismes d’aides instables, qui ont mis la filière en situation de grand péril avec des dépôts de bilans en cascade et une filière globalement sinistrée.

QUATRIEME ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – MECANISMES FINANCIERS

La France souhaite défendre, auprès de l’Europe et à l’ONU, (candidature de la France pour 2015 à la Conférence des Nations Unies sur le Climat) une position de mécanismes financiers stables pour l’environnement et le développement durable :

  • La banque Publique d’investissement sera au service du financement d’activités innovantes dans le secteur de l’environnement et du développement durable,
  • Une conversion écologique fondée sur une réforme de la fiscalité (en taxant moins le travail, et en surtaxant les pollutions),
  • Un encouragement des activités innovantes, dans la recherche par exemple, ou encore un accompagnement aux mutations,
  • Le paiement d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe, inscrite dans la croissance verte (avec des règles communes, une régulation du marché, etc…).

La France mise sur le Pacte de Croissance réalisé avec l’Europe, la Commission Européenne, la Banque Publique d’Investissement, et rappelle son historique à ses partenaires, notamment lors de la création de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier) ou de la PAC (Politique Agricole Commune). Les fonds de l’Europe doivent aller vers des projets énergétiques ou écologiques, en accélérant les choix, en s’engageant sur des projets communes, en mutualisant les compétences, en s’appuyant sur les industries innovantes et compétitives (notamment un tissu de PME dans le domaine énergétique), en développeant l’emploi, en changeant les comportements. Sur ce dernier point, le Chef de l’Etat Français appelle ses concitoyens à mobiliser "la Nation toute entière, au service de la planète".

CINQUIEME ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – BIODIVERSITE

La biodiversité figure comme la seconde priorité du Gouvernement Français. Dans sa politique, il mise sur l’éducation des enfants à l’environnement dans l’école de la république (avec le renforcement du message et de l’apprentissage).
La France fait connaître son engagement pour la biodiversité. Elle soutient à l’international, la volonté d’aller vers une politique du verdissement, de comportements vertueux, de diversité des modes de production et de préservation des espèces terrestres et marines.
La France, déjà engagée dans la sauvegarde de ses littoraux et fonds marins, notamment par la création et la gestion d’aires marines protégées, renforce sa position en faveur de la protection des océans et sollicite des avancées en haute mer. Elle prévoit la création d’une Agence Nationale de la Biodiversité (sur le modèle de l’ADEME), une organisation intervenant en appui des collectivités locales, entreprises, associations lors de la mise en oeuvre de projets sur les territoires maritimes.

Cet engagement pour la biodiversité fait echo au Plan Nation Santé Environnement. Sur ces points, la France s’engage à diminuer les risques de polluants, qui sont souvent encore mal appréhendés, et surtout à mieux informer la population des effets environnementaux sur la santé (qualité de l’air intérieur, air dans l’habitat,…).

SIXIEME ANNONCE DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE – CAP ET AGENDA

La France fixe un cap et un agenda, avec des mesures de court terme et de long terme prochainement annoncées par le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault.
Déjà, il y a quelques semaines, le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, annonçait le soutien de la France aux véhicules écologiques. Ces mesures vont se poursuivre :

  • vers un tarif progressif de l’énergie,
  • vers des aides pour l’isolation thermique des bâtiments (pour éviter les déperditions de chaleur),
  • vers les énergies renouvelables,
  • vers le financement de la croissance verte,
  • vers un soutien des associations environnementales.

A la fin du premier semestre 2013, la France proposera un loi de programmation visant à instaurer la transition énergétique. Les actions gouvernementales seront évaluées annuellement, afin de vérifier le respect des engagements et de l’agenda fixé par le Gouvernement.

OBJECTIF GOUVERNEMENTAL : MOBILISER LE PAYS AUTOUR D’UNE AMBITION POUR LA SOCIETE FRANCAISE ET LA PLANETE

Au travers de cette conférence environnementale, la France souhaite montrer l’idée d’un changement d’approche, de méthodes et de résultats.
La Transition Energétique, selon le Chef de l’Etat, a besoin de tous les acteurs : économiques, sociaux, environnementaux, locaux, régionaux, nationaux. Elle a besoin des experts et des scientifiques qui apportent une objectivité aux débats, la mise en avant de faits unaniment incontestables et une expertise plurielle et contradictoire.
Le débat environnemental est pour la France un moyen de faire s’exprimer la démocratie autour de l’engagement d’un pays entier sur un long cap, sur l’idée que l’environnement est inséparable du développement économique, de la démocratie et de la création d’emploi.

La Transition Ecologique doit être pour la France un projet de société, un modèle de développement, une opportunité de valoriser des comportements exemplaires face au monde.

Plus d’informations :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Dossier_de_presse_conf_env_VF.pdf
http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Ressources-documentaires-.html
http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Le-rapport-de-Thierry-Wahl-.html

Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ministère du Développement durable

 

Tag: :, , , , , , ,


Comments are closed.

© Copyright ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD! 2012. All rights reserved. | Powered by IMEDD | Designed by IMEDD