MOBILITE

déc
02

EVER MONACO accueillera les secteurs de la mobilité et des énergies en mars 2015

by , under BORNES DE RECHARGE, ENERGIES, ENTREPRISES, MOBILITE, ON THE MOVE

 

EVER MONACO associe depuis sa création en 2006, la promotion de deux piliers fondamentaux du développement durable que sont l’énergie et la mobilité.

Développer l’utilisation des énergies renouvelables, en même temps que l’efficacité énergétique, constitue le premier volet de « EVER 2015 ». Le second étant celui de la mobilité plus propre, caractérisée par la montée en puissance des transports individuels, des véhicules électriques et hybrides. Du 31 mars au 2 avril 2015 se dérouleront au Grimaldi Forum, avec le soutien notamment du Gouvernement Princier, de la Fondation Prince Albert II et de la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz, des conférences scientifiques sur ces thématiques réunissant chercheurs, universitaires, étudiants et responsables d’entreprises ainsi que des ateliers et tables rondes ouverts gratuitement au public.

Seront notamment abordés les thèmes suivants : production et consommation de l’électricité d’origine renouvelable, l’état des lieux et potentiel et développement des énergies marines…Du côté de la mobilité seront évoquées la Mobilité durable en milieu urbain et suburbain ainsi que la mobilité pour les longs trajets:
Le Club français des voitures écologiques, qui réunit des parlementaires, élus locaux et personnalités politiques de toutes tendances autour des acteurs économiques participera aux tables rondes de « EVER 2015 » le mardi 31 mars et traitera en outre le thème « Quelles innovations en faveur des véhicules écologiques ? ». Creuset de l’innovation dans ces domaines et de la diffusion des bonnes pratiques, EVER accueillera comme à l’accoutumé les rencontres « Monaco Jeunesse et Développement Durable ».
Le « Village Durable » présentera des stands d’exposants des énergies renouvelables, propices aux rencontres professionnelles et accueillera la finale du concours METHA EUROPE 2015 organisé par les Écoles des Mines. EVER sera enfin l’occasion de présenter et d’essayer les derniers produits de l’industrie automobile en matière de véhicules électriques.

Pour plus d’informations : rendez-vous sur www.ever-monaco.com
Contacts :
Commissaire de l’événement : MC2D : Ariane Favaloro arianefavaloro@ever-monaco.com
Responsable des Tables Rondes : H&P Conseils : Hubert Plateaux – hubertplateaux@ever-monaco.com

Commentaires fermésread more
mai
05

EVER MONACO donne rendez-vous aux acteurs de la mobilité et des énergies du 31 mars au 2 avril 2015

by , under ENERGIES, MOBILITE, ON THE MOVE

 

Ceci est un communiqué d’EVER MONACO

La 9ème édition d’EVER MONACO s’est clôturée le 27 mars dernier par un bilan très satisfaisant.

Cette édition 2014 a été un réel succès grâce à l’adhésion et au soutien de tous. Elle a réuni 33 stands et a accueilli de nombreux visiteurs en particulier des professionnels et des étudiants.

Cette nouvelle formule professionnelle a permis une meilleure synergie et une plus grande convivialité. On peut noter cette année un visitorat de haute qualité qui a favorisé de nombreux contacts commerciaux.

Les conférences scientifiques et les sessions de tables rondes ont réuni entre 100 et 150 participants et ont permis cette année encore de nombreux échanges.

Ce Forum professionnel a démontré l’intérêt qu’il y avait à réunir des acteurs autour des thèmes du développement durable et de l’efficacité énergétique ainsi qu’autour de la présentation de projets concrets.

Pour les prochaines éditions d’Ever, le Comité Organisateur s’engage à reconduire cette formule et à cet effet, nous vous donnons rendez-vous l’an prochain pour Ever Monaco 2015, qui aura lieu du mardi 31 mars au jeudi 2 avril.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ever-monaco.com

—————————————-

Contacts :
Commissaire général de l’évènement : MC2D : Ariane Favaloro : +377.97.77.54.21 E-mail : arianefavaloro@ever-monaco.com
Responsable programme & Communication : H&P Conseils : Hubert Plateaux : +33.1.78.54.38.36 E-mail : hubertplateaux@ever-monaco.com

 

Commentaires fermésread more
mar
16

EVER MONACO accueillera les secteurs de la mobilité et des énergies dans quelques jours

by , under BORNES DE RECHARGE, ENERGIES, MOBILITE, ON THE MOVE, VILLES

 

Ceci est un communiqué d’EVER MONACO

Monaco, le 12 mars 2014
La 9ème édition d’EVER MONACO, dédiée à la mobilité durable et à l’efficacité énergétique, ouvrira ses portes au Grimaldi Forum le mardi 25 mars à 14h00 pour trois jours d’échanges et de démonstrations.

Des conférences scientifiques et tables rondes de haut niveau consacrées aux véhicules écologiques et aux énergies renouvelables seront organisées dès le 25 mars à partir de 15h00 et se poursuivront sur deux journées entières les 26 et 27 mars de 9h00 à 18h30. Elles permettront notamment de faire le point sur l’état actuel de la consommation et la production d’énergie et partager les travaux de recherches dans ce domaine. Parmi les sujets traités, citons les villes intelligentes (Smart Cities), la transition énergétique et son impact, les enjeux de l’efficacité énergétique.

De son côté, le Club des voitures écologiques s’intéressera aux pistes d’amélioration de l’efficacité de la mobilité tandis que l’IMEDD (« LIM – Ladies in Mobility ») insistera sur les villes intelligentes avec quels véhicules électriques et pour quels usages…

Les tables rondes seront libres d’accès au public et aux professionnels. Le Village Durable, installé au niveau -2, sera au centre de cet évènement avec des stands d’exposants dédiés aux énergies renouvelables.
Des sociétés, des associations, des grandes écoles, des partenaires historiques d’Ever Monaco pourront ainsi s’y rencontrer. On peut y souligner la présence de : Philips, Renault, Bosch, Schneider, Sodetrel, Venturi, Clean Energy Planet, de la Smeg, etc.

Les horaires :

  • Le mardi 25 mars : de 14h00 à 18h30
  • Le mercredi 26 mars de 09h00 18h30
  • Le jeudi 27 mars de 09h00 à 18h00

L’espace d’essais des véhicules électrique, le « Ride & Drive » sera proposé aux professionnels et au public devant le Grimaldi Forum. On pourra essayer plus d’une quinzaine de véhicules électriques à quatre et à deux roues. Cette zone d’essais sera ouverte :

  • Le mardi 25 mars : de 14h30 à 18h30
  • Le mercredi 26 mars de 10h00 à 18h30
  • Le jeudi 27 mars de 10h00 à 18h00

Dans le cadre de cette manifestation se tiendront, le jeudi 27 mars à 15h30, les « 10èmes Rencontres Jeunesse et Développement Durable » organisées, depuis 2005, en collaboration avec la Direction de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports. Deux thèmes ont été retenus cette année : « L’éco-construction et l’éco-rénovation : arguments de vente ou solutions d’avenir ? » et "Les gestes quotidiens d’un éco-citoyen permettent-ils de lutter efficacement contre le gaspillage ? ".

A retenir aussi : Les remises des prix « Jeun’elec » et du « Concours Metha Europe 2014 » le jeudi 27 mars entre 12h15 et 12h30.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ever-monaco.com

—————————————-

Contacts :
Commissaire général de l’évènement : MC2D : Ariane Favaloro : +377.97.77.54.21 E-mail : arianefavaloro@ever-monaco.com
Responsable programme & Communication : H&P Conseils : Hubert Plateaux : +33.1.78.54.38.36 E-mail : hubertplateaux@ever-monaco.com

 

Commentaires fermésread more
fév
12

SOBEM-SCAME SERA A EVER MONACO

by , under BORNES DE RECHARGE, MOBILITE, ON THE MOVE

SOBEM-SCAME SERA A EVER MONACO

SOBEM-SCAME sera présent à EVER Monaco qui se déroulera les 25 – 26 et 27 mars, et présentera sa nouvelle borne COMETE II ainsi que sa gamme de solutions de recharge allant de la prise à la Wall Box ZE READY. Cette nouvelle génération de bornes innovantes, développée par le constructeur français SOBEM-SCAME, en étroite collaboration avec TECHNOLIA, assure pour les villes, la gestion de la recharge des véhicules électriques, mais également la gestion du stationnement, ou de l’auto-partage. Lisez le communiqué de presse

 

Commentaires fermésread more
nov
25

Sobem-Scame est labellisé ZE READY1.2

by , under BORNES DE RECHARGE, ENERGIES, MOBILITE, ON THE MOVE

SOBEM-SCAME représentant SCAME en France annonce l’obtention officielle du label Z.E. READY 1.2 pour la gamme LIBERA de SCAME.

Actuellement une des plus large gamme de produits labellisés par le constructeur RENAULT, SOBEM-SCAME propose des Wall Box et des bornes avec différentes versions, types de prises EF-TYPE3 A – C et Type2, libres d’accès ou contrôlées par cartes RFID, pour les installations publiques ou privées, en recharges normales, accélérées et rapides.

Pour être labellisé, SOBEM-SCAME a mis en place un stage de formation ZE READY1.2, stage remboursable par la formation continue et recherche des installateurs électriciens intéressées pour être référencés par le constructeur sur le territoire français.

L’information sur cette collaboration a été lancée par Sobem-Scame à l’occasion du Salon BATIMAT.
C’est à l’occasion de sa soirée VIP que SOBEM-SCAME a proposé un lot électrique, orienté vers la découverte de la région où la Société est implantée depuis 1955. Le lauréat a gagné un Week-End d’une valeur de 490€ ‘’Découverte de la Bourgogne en voiture électrique’’ Le gagnant a reçu le lot des mains du Directeur Commercial Amar BERKIOUEN et de Jean-Luc COUPEZ.

L’idée de proposer ce lot original nous avoue Jean-Luc COUPEZ, Directeur de la Communication et de l’innovation, mais également expert en infrastructures de recharge de la Société, était de proposer un séjour dans notre belle région de la BOURGOGNE, mais également, en tant que constructeur de bornes de recharge, de faire découvrir l’utilisation d’un véhicule électrique en montrant la facilité de la recharge. Le groupe GUYOT, Concessionnaire RENAULT sur les secteurs de DIJON et BEAUNE met à disposition un véhicule électrique, une ZOE ! Durant le Week-End, la recharge se fera la nuit à l’hôtel sélectionné : L’Orée des Charmes *** qui propose gratuitement la recharge des véhicules électriques à ses clients durant leur séjour, l’Hôtel est labellisé : ‘’Etablissement Branché’’.
Lisez l’article sur "l’électrification" de l’Orée des Charmes : http://www.imedd-group.com/onthemove-fr/la-borne-de-recharge-pour-voiture-electrique-sinstalle-dans-les-territoires

 

oct
01

Porter plus loin la voiture électrique en France et en Europe

by , under ETUDES, MOBILITE, VOITURE ELECTRIQUE

 

Début septembre 2013, l’Institut GfK a publié les principaux résultats d’une étude de perception des consommateurs français face à la rupture technologique offerte par l’automobile électrique.
Deux principaux chiffres sont à retenir : 61% des personnes interrogées ont une bonne perception des véhicules électriques, et 35% d’entre eux pourraient passer à l’acte d’achat.

Les arguments positifs pour le véhicule électrique

Dans cette étude, l’Institut GfK a exposé les interviewés à 5 composantes d’apports positifs autour du véhicule électrique. Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Il est à noter que 68% des personnes interrogées mentionnent la baisse de consommation comme un argument favorable au véhicule électrique, 32% ne percevant pas la possibilité d’économies (un levier possible d’information et de communication).

Les arguments à l’encontre du véhicule électrique

Toujours comme dans les études que l’IMEDD vous avait présentées en 2011, au travers d’une synthèse sur le marché du véhicule électrique (voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=9yTaJDxdPe4), les arguments à l’encontre du véhicule électrique restent inchangés : l’offre est toujours perçue comme restreinte, et le prix est considéré comme élevé, par plus de 80% des personnes interrogés.
Le maillage du territoire en infrastructures de recharge arrive en troisième argument contre le véhicule électrique pour 79% de l’échantillon interrogé.
Malgré l’information des constructeurs et les arguments mis en avant concernant les kilomètres journaliers réalisés par les français (61% des français parcouraient moins de 50 km/jour selon une étude LH2/Metro de 2010), l’autonomie du véhicule électrique est encore perçue comme insuffisante par près de 80% des interviewés.
Enfin, la dimension de service après-vente est aussi citée comme insuffisante.

Globalement, sur l’ensemble des critères cités, la majorité de l’échantillon interrogé est d’accord avec les arguments à l’encontre du véhicule électrique, soulignant une persistance ou un ancrage de certaines limites et un niveau d’exigence des consommateurs pour ce type de véhicule.

L’IMEDD vous propose de positionner maintenant, sur la base des objections précitées, le véhicule électrique dans sa dimension marketing, en évaluant les conditions actuelles des 4P, non aujourd’hui remplies selon les consommateurs, impliquant ainsi de continuer à travailler sur le modèle de développement du VE en France, et plus généralement en Europe.
L’IMEDD vous propose d’aller plus loin pour analyser les résultats de l’enquête proposée par l’Institut GfK, pour la décrypter, et amener des compléments d’informations et des pistes sectorielles de développement pour le secteur du véhicule électrique (l’IMEDD est expert des études marketing et des sondages d’opinions, en sus d’une double compétence sur les thématiques du développement durable, parmi lesquelles la mobilité et l’énergie. Par ailleurs, depuis plusieurs années, l’IMEDD a eu l’occasion de pratiquer un focus sur le marché du véhicule électrique avec les constructeurs qu’il étudie et suit).

L’IMEDD propose d’étudier méthodologiquement les résultats de l’étude réalisée par GfK selon 4 variables :

  • l’offre globale de véhicules électriques,
  • leur prix,
  • la communication,
  • la distribution (incluant le service après-vente).

L’offre de véhicules électriques

L’offre est perçue comme restreinte. Cette objection est principalement liée au fait, que les automobilistes Lambda, sont habitués avec le véhicule thermique, à une largesse de l’offre automobile, les ayant amené à un niveau d’exigence important face aux modèles électriques proposés par les constructeurs. Etant donné que le marché du VE est en lancement, il est par nature évident, que l’offre ne peut pas être large actuellement, que la durée de présentation des modèles de VE est plus longue que pour les véhicules thermiques. Si cela est justifié dans la logique du constructeur, l’automobiliste Lambda ne le comprend pas de lui-même, et le fait de citer "une offre restreinte" massivement (84%), est perçu comme une gêne, signifiant qu’avec le VE, le choix est limité.
Ainsi, pour les constructeurs, continuer à travailler dans la dimension produit en élargissant l’offre fait partie des conditions à envisager pour le développement du véhicule électrique.

Une deuxième limite perçue par les personnes ayant participé à cette étude est le maillage du territoire en infrastructures de recharge (79%).
Avec ce résultat, on remarque facilement que les français ont bien perçu la limite actuelle du développement du véhicule électrique, du fait du manque de stations de recharge sur le territoire. Si cette objection est avérée dans l’étude de GfK, elle ne prend forcément pas en compte, les décisions européennes et françaises en matière de prévision d’équipement du territoire pour les infrastructures de recharge, soulignant ainsi une méconnaissance de ce fait actuel et en construction. Ainsi, sur le maillage du territoire, une opportunité consisterait à entreprendre un plan d’information et de communication européen et français (sectoriel : secteur public, équipementiers et constructeurs), visant à expliquer les directives en la matière, et la prévision d’équipement pour les années à venir. Cette communication permettrait de commencer à lever ce frein, aurait le mérite de préparer les français à la possibilité de pouvoir recharger leur véhicule électrique n’importe où.
Par conséquent, le manque d’infrastructures s’inscrit aujourd’hui comme une limite d’utilisation du produit (le véhicule électrique), mais ce point devrait rapidement se résorber, d’autant s’il est soutenu pendant les quelques années de l’équipement, par une politique d’information et de communication autour de ce sujet (ce dernier étant nouveau, il a besoin d’être expliqué pendant une durée assez longue).

Pour plus d’informations sur "un état des lieux du secteur des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques à la date de mars 2013", vous pouvez lire notre article à ce sujet, et regarder la vidéo tournée par l’IMEDD lors de la Conférence du Club des Véhicules Ecologiques, à EVER MONACO 2013 : http://www.imedd-group.com/onthemove-fr/point-sur-le-deploiement-des-infrastructures-de-recharge-pour-les-vehicules-electriques-en-france/#.UkGh04a-2So

La dernière limite produit consiste en une perception d’un manque d’autonomie des véhicules électriques (78% des citations). Selon l’étude LH2-Metro de 2010, les français souhaitaient une capacité d’autonomie de 232 km. Tous les véhicules électriques ne sont pas encore à ce jour à cette autonomie. Au-delà de la limite "produit", qui là encore devrait se résorber dans le temps, du fait des avancées et des innovations technologiques en matière d’autonomie du VE, un décalage de perception d’usage du véhicule électrique face au véhicule thermique peut être soulevé. En effet, l’automobiliste Lambda, dans un contexte de mobilité thermique, n’est pas habitué à penser ses déplacements uniquement dans la ville, pour un certain nombre de kilomètres. Il va à l’extérieur de la ville, peut décider de partir à 150 km, et il se préoccupe peu de l’autonomie de son véhicule, étant donné qu’il sait, que les véhicules thermiques ont une grande autonomie en comparaison.
Derrière cette limite, il est donc aisé de constater une question d’écart de perception de l’autonomie du véhicule électrique face au véhicule thermique. Ainsi, tout comme le point précédent des infrastructures de recharge, il pourrait être utile de conduire un plan sectoriel d’information et de communication européen et français public/privé, qui aurait pour objectif, d’expliquer qu’avec le véhicule électrique, la perception de l’autonomie se modifie, tout en prouvant que l’autonomie du VE suffit pour les déplacements quotidiens.
Tout comme un vélo mécanique ne permet pas au consommateur un usage similaire au vélo électrique, il pourrait être opportun de rendre lisible le fait, qu’une voiture électrique offre des usages différents d’une voiture thermique.
Ainsi, pour parler autonomie, une inscription dans l’usage de la mobilité pourrait être une piste d’entrée.

Le prix

Les prix des véhicules électriques sont toujours perçus comme élevés dans l’étude de GfK.
En 2010, l’échantillon de français interrogés par LH2-MAAF-Le Parisien déclarait à hauteur de 86%, qu’une prime à l’achat serait un levier d’incitation pour l’acquisition d’un véhicule électrique.
En 2013, les primes existent et pour autant, le prix reste toujours un frein à l’achat, et parmi la composante de ce frein, le coût de l’avancée technologique. On sait traditionnellement que les économies d’échelle entrainent une baisse des coûts, qui peuvent à leur tour, entrainer une diminution des prix de vente. Or, dans ce marché en lancement, l’unité supplémentaire de fabrication est encore très élevée, et le seuil de passage aux économies d’échelle est encore loin, d’où des difficultés à positionner les prix en relation avec les attentes des français.

Les économies d’échelle se réalisant sur le volume, il faut produire et vendre pour faire baisser les prix.
Qui sont, si ce n’est pas directement le grand public, les cibles de marchés capables de supporter en premier, le coût de l’innovation technologique lié au véhicule électrique ? Ce sont principalement les organisations publiques et les grandes entreprises, qui par les effets de volumes d’achats, peuvent absorber le prix actuel du véhicule électrique. Pour les particuliers, le prix élevé est difficilement supportable actuellement en comparaison des prix proposés sur les véhicules thermiques, surtout dans un contexte général de difficultés économiques.
Sur le critère du prix et pour les particuliers, le véhicule électrique se situe encore principalement sur un marché de niche, attiré par les avancées technologiques, avec des revenus suffisamment élevés pour permettre l’acquisition de ce type de solutions.

La communication

Comme pour tout nouveau marché, l’information et la communication sont les deux leviers de dialogue avec les acheteurs potentiels.
L’étude réalisée par l’Institut GfK révèle ainsi des freins à l’achat relativement ancrés dans les perceptions de l’échantillon de français interrogés. Ces freins concernent l’offre, jugée comme restreinte, l’équipement du territoire en infrastructures de recharge, l’autonomie des véhicules électriques, le prix et le SAV.

Bon nombre de ces freins sont principalement liés à la méconnaissance de la situation actuelle du véhicule électrique par le consommateur Lambda. En effet, si l’on se retourne quelques années en arrière, le véhicule électrique vient juste de trouver sa place en France et en Europe, et il reste maintenant à le faire croître. Si les professionnels et les experts ont suivi le développement du marché du véhicule électrique (dans une échelle de temps rapide), les français ont pu en rester éloignés en termes d’informations. Ils voient des initiatives de véhicules électriques dans les villes, découvrent les véhicules dans les salons et les exhibitions, mais que connaissent-ils vraiment du marché du VE, des solutions, des plans d’équipement, etc…?

Pourtant le fait de savoir ces informations permettrait de lever des freins liés au produit et à la distribution (SAV).
Ainsi, par le fait de suivre le marché du véhicule électrique depuis plusieurs années, l’IMEDD préconise à l’ensemble du secteur de l’automobile électrique de donner lisibilité et visibilité de manière sectorielle aux français, sur l’état actuel du marché, des produits, des équipements, du suivi du VE,…

La distribution et le service après-vente

Selon l’étude publiée par l’Institut GfK, les aspects de distribution et de service après-vente sont perçus comme des freins à l’achat d’un véhicule électrique. Selon une étude mystère réalisée par l’IMEDD dans le cadre de ses laboratoires sociétaux, sur un échantillon restreint de concessions de l’automobile en France, au 2ème trimestre 2013, très peu d’entre elles, sur confirmation téléphonique des commerciaux, disposaient de véhicules électriques à l’essai. Une procédure d’essai existe pourtant dans les concessions (on fait venir les véhicules pour les faire découvrir), mais lorsque l’on pousse la porte d’une concession, il n’est pas certain que le consommateur lambda soit exposé visuellement au véhicule électrique.

De plus, l’étude réalisée par l’IMEDD avait révélé, selon des informations confiées par les commerciaux, que les pratiques incitatives de vente étaient plutôt orientées sur des véhicules thermiques, les véhicules électriques, se distribuant plutôt auprès des entreprises privées ou publiques et dans le cadre d’événements (salons, expositions, foires,…).

Enfin, tout point d’avancée technologique peut faire peur aux consommateurs.
Dans l’inconscient collectif, toute batterie a une durée de vie. Comment faire en fin de vie ? Comment change-t-on la batterie ? Qui le fait ? Pour combien ? A quelle fréquence ? Quel est le système de révision d’un véhicule électrique ? Quels types d’entretiens spécifiques pour un VE ? Qui aller voir ?

Sur ce dernier point, une clarification des aspects de l’utilisation d’un véhicule électrique, de son suivi, etc… pourrait être une opportunité sectorielle, de lever certains freins psychologiques.
Rassurer le consommateur en lui faisant connaître la chaîne du véhicule électrique est désormais d’utilité publique pour le secteur de la mobilité électrique. Pour cela, un plan d’information et de communication sectoriel serait une opportunité de rapprocher le véhicule électrique des français

En ce qui concerne la présence de VE dans les concessions, à défaut de présenter les véhicules (ce qui serait un élément d’attractivité s’ils l’étaient plus souvent), marquer visuellement le tournant des constructeurs vers le véhicule électrique, serait aussi une opportunité sectorielle de rapprocher le VE des français. Les concessions sont en soi des supports de communication, qui permettent de rendre les messages visibles auprès des visiteurs et des potentiels acheteurs.
Une autre opportunité pour les aspects de distribution consiste à faire rentrer le VE dans les villes, sous la forme de "Live shows", en rapprochant les constructeurs des organisateurs d’événements pour la Semaine de la Mobilité par exemple, en proposant des essais et des opérations commerciales spécifiques le temps de l’événement (incitation à l’achat). L’événementiel est adapté au véhicule électrique, qui est tendance, ainsi le montrer dans la ville, autour de l’idée des nouvelles mobilités pour des Smart Cities est un élément d’attractivité.

Bilan d’études proposé par l’IMEDD

Au regard des quatre rubriques précitées, il semble évident qu‘il existe encore un décalage d’information et de communication autour du véhicule électrique en France, le challenge étant de rapprocher le VE des français.
A son lancement, le VE était l’avancée technologique des constructeurs et de l’accompagnement de l’Etat, aujourd’hui, la voiture électrique doit devenir l’une des composantes de la vie personnelle et professionnelle des français. Aussi, si les questions liées à l’offre, l’équipement en infrastructures de recharge, la communication, la distribution et le prix sont à équilibrer, il n’en reste pas moins vrai qu’une nouvelle donne pour ce marché est de parler "usages", avec un discours réel et concret, "ancré dans la vraie vie", afin de permettre aux consommateurs de se projeter avec ce type de véhicule dans leur propre vie.
Il ne s’agit pas de présenter du rêve avec le véhicule électrique, il s’agit de proposer une solution concrète à une réalité économique, sociale et environnementale.
Le défi est de faire faire le premier pas aux consommateurs, de la découverte de la voiture électrique vers l’essai, et de l’essai vers l’envie, et de l’envie vers l’achat, tout en accompagnant les processus décisionnels.
Conçu dans un esprit d’impact bénéfique pour la Société (économique, social et environnemental), le message de la voiture électrique doit désormais rapprocher son discours de son contexte actuel et de sa fonction réelle, à savoir, une transition vers des modes de déplacements non consommateurs d’énergies fossiles.

———————————

Etudes prises en référence pour cet article :

  • L’étude GfK Electric Vehicle 2013 a sondé des consommateurs à travers 6 marchés (Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Japon et Russie). En France, 1 000 possesseurs de voitures acquises neuves et qui avaient l’intention d’acheter une voiture neuve ont été interrogés en ligne. Les questions portaient sur la notoriété, la considération, l’opinion ainsi que les perceptions et attitudes vis-à-vis des véhicules électriques. Le terrain a eu lieu entre Janvier et Avril 2013 : http://goo.gl/9WeZ7Y
  • Etude de LH2 réalisée en 2010 sur les attentes des français face au véhicule électrique : http://www.youtube.com/watch?v=9yTaJDxdPe4
  • Etude mystère de IMEDD réalisée au 2ème trimestre 2013 sur la présence physique du véhicule électrique dans les concessions automobile en France. Résultats confidentiels.

Auteur cet article :


Virginie Lelarge, Directrice d’Etudes et de Projets Sociétaux
IMEDD, Institut Méditerranéen d’Etudes et du Développement Durable
L’IMEDD a pour mission d’accompagner les entreprises dans leurs stratégies d’études marketing, de sondages d’opinions et de développement durable dans les secteurs de la mobilité, de l’énergie, des NTIC, des déchets, etc…, mais aussi des services (banque, assurance, media, etc…)

Web : http://www.imedd-group.com

 

sept
17

Record de vitesse à Bonneville : les épreuves FIA annulées

by , under MOBILITE, VOITURE ELECTRIQUE

 

En raison de conditions climatiques exceptionnelles qui ont touché les états du Colorado mais également de l’Utah, les organisateurs du programme de records de vitesse FIA « Mike Cook’s Bonneville Shootout » ont finalement décidé d’annuler la compétition. La Venturi VBB-3 ne pourra donc pas s’attaquer cette année à son propre record du monde de vitesse.

Résolument tourné vers l’avenir, Gildo Pallanca Pastor président de Venturi Automobiles envisage la suite du programme : « Nous venons de passer 2 ans à concevoir et construire le plus puissant véhicule électrique au monde : il en faudra plus pour saper le moral ou altérer la détermination que nous avons avec mon équipe de mener à bien ce programme de records qui s’étend sur trois ans ».

Les tentatives des différents teams engagés devaient initialement se tenir du 12 au 16 septembre. Les organisateurs les avaient reportées une première fois du 18 au 22. Mais en dépit du retour du soleil après une dizaine de jours de pluies et d’orages intenses, l’eau s’évacue désormais trop lentement sur le lac salé de Bonneville pour permettre de disposer de conditions satisfaisantes pour la sécurité des pilotes et propices à la performance des véhicules.

« Venturi est détenteur de records du monde FIA pour un véhicule à hydrogène (487 km/h en 2009) ainsi que pour un véhicule électrique (495 km/h en 2010) » précise Gildo Pallanca Pastor. « Les tonnes d’eau qui se sont abattues sur la région ces derniers jours, n’ont pas épanché notre soif de pousser plus loin les limites de la technologie. Nous disposons d’une expérience unique au monde dans le véhicule de sport 100 % électrique, la Venturi VBB-3 constituant un nouveau laboratoire d’essais hors du commun. Les huit jours que nous venons de passer sous la pluie, installés dans un vieil hangar de l’US Air Force aux côtés d’un avion de chasse nous ont permis de travailler efficacement sur notre tout nouveau véhicule, mais aussi d’envisager de nouveaux challenges ».

Le programme Venturi VBB a été lancé il y a 5 ans. Il a déjà permis d’établir deux records du monde de vitesse en véhicules électriques: Venturi VBB-2.0 (2009) : 487 km/h Venturi VBB-2.5 (2010) : 495 km/h.
Ce programme est développé en partenariat avec l’OSU (Ohio State University) et permet à Venturi Automobiles d’établir de nouvelles références technologiques et sportives dans le domaine du véhicule électrique hautes performances.


Avec le parrainage de la Fondation Prince Albert II

Plus d’informations : http://www.vbb3.venturi.fr/

Commentaires fermésread more
sept
17

BLOGaL et les Centraliens électrisent la ProVEnce

by , under INITIATIVES, MOBILITE, ON THE MOVE, VOITURE ELECTRIQUE

 

Première conférence sur les véhicules électriques et hydrogène le 5 décembre 2013 à 18h30 à Marseille

Le BLOGaL, blog spécialisé dans le domaine des véhicules électriques et des réseaux intelligents et l’Intergroupe des Centraliens en Provence organisent une conférence sur les véhicules électriques et hydrogène : "L’avancement technologique des Véhicules Electriques aujourd’hui – quelle aptitude à répondre à nos besoins quotidiens ?"

Jeudi 5 décembre, de 18h30 à 22h30, au Pharo à Marseille. Cette conférence baptisée ProVEnce, (Projet de Réseau Opérationnel pour des Véhicules Electriques, de Montpellier à Monaco, de Marseille à ValeNCE) se présentera sous la forme de deux tables rondes animées par Alexis Duflos, Rédacteur en chef du BLOGaL, suivies d’un buffet.

Les inscriptions sont ouvertes d’ores et déjà sur le site des Alumni de Centrale Marseille : http://evenements.centraliens-marseille.fr/manifestation/1ere-conference-provence-sur-les-vehicules-electriques – De plus, la page FB de l’évènement https://www.facebook.com/#!/events/141014486104246/ et le hashtag ‪#‎VE_0512_MRS ont été créés pour préparer, suivre et commenter l’actualité de la conférence.

Le programme provisoire est publié dans le BLOGaL : http://www.blogal.fr/article-conference-sur-les-vehicules-electriques-et-hydrogene-le-5-decembre-2013-a-marseille-save-the-date-118993952.html

 

Pour toute information, vous pouvez contacter Alexis Duflos sur Twitter @DuflosAlexis

Commentaires fermésread more
sept
17

Semaine de la Mobilité à Monaco – communiqué de la Direction de l’Environnement

by , under INITIATIVES, MOBILITE, VILLES

 

Semaine de la mobilité – Améliorez vos déplacements domicile / travail

Le Gouvernement Princier s’associe à la 12ème semaine européenne de la mobilité, placée cette année sous le thème de l’amélioration des déplacements domicile – travail.
Plusieurs événements organisés par la Direction de l’Environnement, en partenariat avec le Club des Véhicules Electriques, Monaco Développement Durable (MC2D) et la Mairie de Monaco, jalonneront les journées du 16 au 22 septembre.

Lundi 16, le covoiturage sera mis en avant avec la distribution de brochures explicatives sur une pratique en plein développement qui offre de multiples avantages.

Mercredi 18, dans le cadre de la journée des transports publics, les bus seront gratuits sur le réseau de la Compagnie des Autobus de Monaco.

Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre, le site de la Rose des Vents au Larvotto sera dédié à la mobilité propre. Des essais gratuits de véhicules électriques deux et quatre-roues seront proposés par Peugeot et son concessionnaire monégasque AutoMoto2000, ainsi que par Newteon et Go Electrix. Une occasion de se mettre au volant de véhicules électriques tels que Twizzy, C-Zen, Smart, Mitsubishi I-Miev, ou de découvrir les scooters E-Vivacity.
La Compagnie des Autobus de Monaco mettra également à disposition des vélos électriques.

Le vendredi 20 septembre, les « cols blancs » en costume cravate arriveront en vélo aux environs de 13h00 au Larvotto après avoir traversé la Principauté. Organisée sous l’égide de la Compagnie des Autobus de Monaco et de la Jeune Chambre Economique de Monaco, cette opération permettra de montrer que le vélo, électrique ou non, est un moyen de déplacement pratique pour se rendre sur son lieu de travail. Une journée également consacrée aux professionnels, entreprises et services administratifs avec l’essai de véhicules électriques J.C. Andruet et Kleuster, adaptés aux activités professionnelles.

Les samedi 21 et dimanche 22, l’Institut Méditerranéen d’Etudes et de Développement Durable (IMEDD) présentera Bio Logika et la Mobilité. Petits et grands seront invités à participer à ce jeu ludo-éducatif de sensibilisation aux différentes formes de mobilité : voiture, vélo, bus, marche à pied…

Le dimanche 22, de 10h à 18h, place au vélo. Pour cette occasion, l’avenue Princesse Grace sera partiellement fermée aux véhicules à moteur afin de permettre à tous de parcourir une zone sécurisée du quartier du Larvotto. Les familles et les amis pourront s’y retrouver à vélo, en roller et en skate-board. A partir de 14h, Spectacle de vélos acrobatiques « freeride ». Salto et freestyle seront au rendez-vous pour un show original, en vélo électrique et en musique !

Tout au long de cette semaine, Radio Monaco se mettra aux couleurs de la Semaine Européenne de la Mobilité. Le média monégasque invitera, notamment, les organisateurs de cette opération à l’émission GMT+ de Jean-Christophe Dimino le vendredi 20 septembre.

Plus d’informations : Direction de l’Environnement : environnement@gouv.mc

 

Commentaires fermésread more
juil
22

Nissan et Ikea développent le réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques en France

by , under BORNES DE RECHARGE, ENTREPRISES, INITIATIVES, MOBILITE, VOITURE ELECTRIQUE

 

En bref :

  • 11 nouvelles bornes de recharge rapide installées en France
  • Un réel maillage des grandes agglomération

Nissan et IKEA ont officialisé en Juillet 2013, leur partenariat en faveur de la mobilité durable. Pas moins de onze magasins IKEA ont pu bénéficier du programme de recharge rapide Nissan : une borne de recharge rapide a été installée dans chaque magasin partenaire.

Ces implantations permettent de compléter et de renforcer le maillage de bornes de recharge rapide en France et de poursuivre la stratégie de développement des corridors électriques. Avec des magasins proches des grandes agglomérations et des grands axes routiers, IKEA est un partenaire de choix. Ces bornes seront en accès libre pendant les heures d’ouverture des magasins.

Les magasins IKEA partenaires sont idéalement placés dans tout l’hexagone :

  • Avignon – Vedène (84)
  • Bordeaux (33)
  • Franconville (95)
  • Montpellier (34)
  • Paris Nord – Gonesse (95)
  • Plaisir (78)
  • Reims – Thillois (51)
  • Rouen – Tourville la Rivière (76)
  • Tours (37)
  • Villiers sur Marne (94)
  • Vélizy-Villacoublay (78)

Fabriquées en France et commercialisées par DBT, partenaire de Nissan, ces bornes rapides permettent de recharger 80% de la batterie d’un véhicule électrique en moins de 30 minutes. Ces bornes répondent aux deux standards CHAdeMO DC (courant continu) et AC (courant alternatif) permettant ainsi de recharger l’ensemble des véhicules électriques compatibles avec la charge rapide. Aujourd’hui, une centaine de points sont installés partout en France grâce à notre réseau de concessionnaires et à tous nos partenaires.

De nouvelles implantations sont maintenant à l’étude et une nouvelle vague d’installations verront le jour pendant le 2ème semestre 2013 démontrant ainsi la volonté des deux partenaires de développer  la mobilité zéro émission.

L’ensemble de ces bornes sera répertorié dans le système de télématique embarqué de la Nissan LEAF : CARWINGS ainsi que sur le site http://www.chargemap.fr/ La liste des bornes rapides Nissan installées en France est disponible sur http://www.nissan.fr/leaf

Luis Miguel Rojo Y Pinto, Directeur marketing Nissan West Europe ajoute : « Le rapprochement avec IKEA nous semblait naturel. Nos valeurs sont proches et nous partageons la volonté de développer une mobilité durable. L’installation de bornes rapides répondra ainsi aux besoins de possesseurs d’un véhicule électrique de réaliser de plus grandes distances et de se déplacer en toute liberté sans émission. les magasins IKEA offrent des emplacements de choix sur des axes routiers stratégiques. Nous sommes dévoués à poursuivre notre collaboration pour déployer une infrastructure de recharge unique en France ».

Pour plus d’informations sur la Nissan Leaf, Ikea et DBT CEV : cliquez ici

Commentaires fermésread more
© Copyright ON THE MOVE! FROM MONACO TO THE WORLD! 2012. All rights reserved. | Powered by IMEDD | Designed by IMEDD