Actualités de la Charte sur le Bois – Monaco : AGPR, engagé sur le bois, les transports et les déchets

Monaco s’engage contre la déforestation
FOCUS SUR AGPR

AGPR est une entreprise monégasque du secteur de la construction, engagée dans une démarche d’éco-responsabilité et de lutte contre la déforestation figurant parmi les premiers signataires de la Charte sur le Bois en 2011.

AGPR réalise des projets sur-mesure pour les organisations publiques et privées de Monaco dans le domaine de la parqueterie (Académie de Musique, Théâtre des Variétés, Ecole de la Condamine, Ecole de Fontvieille, Thermes Marins.). Sensible à la santé, au bien-être et à la qualité de vie des occupants des locaux, AGPR mène une démarche responsable sur l’ensemble de ses projets, dont ceux faisant appel au bois.

Le sur-mesure pour maîtriser les enjeux économiques, sociaux et environnementaux
Accompagner les organisations de Monaco avec des prestations « sur-mesure » est un moyen pour AGPR de mettre en œuvre une bonne gestion économique, sociale et environnementale de l’entreprise. Pour le bois, cela se traduit par des achats ajustés. La souplesse permet par exemple au moment de l’enlèvement d’un parquet de se rendre compte que les poutres de soutènement sont en bon état et qu’elles peuvent être conservées, ce qui réduit le périmètre économique. L’usage de produits environnementaux permet de livrer un parquet qui n’émet pas d’odeurs de solvants (l’absence de solvants est à la fois bénéfique pour les poseurs mais aussi pour les personnes qui occupent les locaux).
Le sur-mesure permet enfin de tendre vers une politique « zéro déchets » (un gain économique pour l’entreprise et un bénéfice en termes d’impact environnemental : matière et transport).

Les achats de bois : l’équation matière/certification/temps alloué/transport
Concernant les approvisionnements, AGPR fait appel à des parquetiers situés dans le Jura et la région de Troyes. Les fournisseurs ont été sensibilisés à la démarche environnementale et présentent les conditions pour bien accompagner l’entreprise (démarches environnementales, produits certifiés, documents d’origine et de traçabilité). Dans la mesure du possible, les commandes sont regroupées. Tous les produits sont certifiés et acheminés jusqu’à la plateforme de Monaco Logistique. De là, le bois est transporté sur les chantiers d’AGPR à Monaco.

L’entreprise utilise aussi un fournisseur de proximité centralisant un grand nombre de prestations liées aux métiers du bois, proposant des bois bruts certifiés aux Normes Française. AGPR a fait ce choix pour résoudre l’équation « matière/certification/temps alloué/transport ».
En effet, auparavant, certains bois, dérivés et produits connexes étaient achetés dans le département des Alpes Maritimes (Nice, Cannes…). Compte tenu de la situation des transports en France, du temps passé pour aller chercher le bois, il s’est avéré plus responsable pour AGPR de se diriger vers des entreprises de proximité, tout en privilégiant un chêne Français.

Des produits sains
AGPR est amené à travailler pour des organisations accueillant le public (les écoles, des lieux de divertissement…) et des familles (parents avec jeunes enfants). Le caractère sain et non odorant du bois ou des vernis utilisés est primordial. AGPR utilise des produits non traités et des vernis sans solvants (à base d’eau). D’ailleurs, AGPR a reçu un éco-certificat en Juillet 2019 de la société Pallmann attestant des qualités environnementales des vernis fournis.

Vers une pratique zéro déchet
AGPR tend vers le « zéro déchet ». Les commandes sont ajustées aux besoins pour éviter le gaspillage. Les chutes de bois sont transformées en sciure, mélangées à une résine et utilisées pour faire des réparations sur le bois (par exemple, combler un trou). Très peu de bois ne finit pas en sciure. Pour le peu de bois restant non traité, il est donné à des proches pour faire des feux de bois dans les cheminées l’hiver. Le bois traité est, quant à lui, poncé et retravaillé pour être utilisé comme échantillon. Le lieu de stockage des bois est situé à Beausoleil.

Depuis deux ans, une tendance ressort parmi les signataires de la Charte sur le Bois, s’agissant du recours à des fournisseurs locaux (en vue de limiter les transports et l’impact carbone). Des réflexions s’initient aussi dans les entreprises pour avoir recours à des véhicules électriques pour effectuer les derniers kilomètres pour le transport du bois à Monaco.
AGPR est un exemple de la tendance constatée à Monaco.


Rappel

*  La Charte sur le Bois est proposée par la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Gouvernement Princier, l’association MC2D et l’IMEDD. Elle s’adresse aux entreprises monégasques ou étrangères travaillant avec Monaco et elle a pour but d’ encourager l’achat et l’usage éco-responsables des produits bois (notamment l’achat de produits certifiés). Plus généralement, l’ensemble des actions menées à Monaco sur le thème des arbres ou des forêts souligne l’importance de s’engager ensemble pour la préservation du patrimoine vert de Monaco et de la planète.

Informations sur la Charte sur le Bois à Monaco : http://www.imedd-group.com/fr/rsedd/les-forets/actions-monaco-arbres-forets-bois/la-charte-sur-le-bois/
Contacts : operationbois@fpa2.org ou environnement@gouv.mc

—————————–

Retrouvez ici les précédents articles sur la Charte sur le Bois à Monaco :

Print Friendly, PDF & Email